Connexion


login
Mot de passe oublié ? S'inscrire

L'industrie porcine au Québec : 50 ans d'évolution

Éditeur : PRESSES DE L'UNIVERSITÉ LAVAL Auteur : Morriset, Michel
  • Nombre de pages : 216
  • Date de publication : 2016-06-14
  • Prix : 30.00 $
    Format : PDF
    ISBN : 9782763728001



Description

La mise en place d'une agriculture moderne à partir de la seconde moitié du XIXe siècle a accordé une place certaine à la production porcine dans une agriculture diversifiée alliant production laitière, productions animales diverses et productions végétales. Le porc fait partie des traditions de production et de consommation de la population et son alimentation bénéficie de la multitude de produits récoltés, comme des sous-produits de l'activité laitière ou de la consommation familiale.

Second secteur de production après le lait, l'industrie porcine mobilise de nombreux acteurs. L'alimentation du cheptel et la fourniture de matériel génétique occupent meuniers et entreprises génétiques alors que l'abattage des porcs, la découpe et la préparation de la viande créent des milliers d'emplois industriels. Cet ensemble agro-industriel, que l'on appelle communément la filière porcine, est un pilier de l'agroalimentaire québécois et le premier exportateur du secteur.

Les cinquante années qui se sont écoulées depuis le début de la production modernisée ont été marquées par des événements qui sont autant de jalons de ce développement. Cet ouvrage couvre les aspects fondamentaux pour comprendre la structuration actuelle du secteur. La vision historique éclaire les choix qui ont été faits par les acteurs coopératifs, privés, syndicaux et gouvernementaux et nous amène à une meilleure intelligence de la situation au milieu des années 2010. Plusieurs informateurs qui ont travaillé dans l'industrie porcine au cours des cinquante dernières années ont bien voulu partager des informations qui ont enrichi cet ouvrage.

Michel Morisset, professeur titulaire à l'Université Laval, a obtenu un doctorat d'Etat en économie politique de l'Université de Paris VIII. Après avoir travaillé à la Fédération des producteurs de lait du Québec, il a joint les rangs de l'Université Laval où il a créé et dirigé le Groupe de recherche en économie et politique agricoles (GREPA). Il a aussi dirigé les programmes de premier et deuxième cycle en économie agroalimentaire. Il a agi à de nombreuses reprises comme conseiller autant pour l'UPA et ses fédérations que pour le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, particulièrement lors de la mise en place de ses politiques. Il est aussi président de Groupe Agéco, un cabinet d'experts-conseils en agroéconomie.